La Naturopathie expliquée

 

 

Par Hervé Siredey – PSN

Naturopathe-Iridologue à Lons le Saunier

 

 

 

Il m'arrive encore aujourd'hui de croiser couramment des personnes ne connaissant pas le sens du terme "naturopathie". En ce 21e siècle, ces professionnels de la santé naturelle sont encore fort méconnus du grand public malgré l'information constante dans ce domaine. Notre travail d'information est donc plus que jamais nécessaire en médecines naturelles et plus encore dans celui de la Naturopathie afin de perpétuer le savoir des anciens.

 

Hier encore, de nombreux praticiens exerçaient dans l'ombre, contrariés par la peur somme toute légitime d'un corps médical ne faisant grâce à aucune médecine "alternative". Heureusement, les temps ont changé et le praticien peut avoir aujourd'hui pignon sur rue sans risquer le procès à chaque consultation. Il est nécessaire de comprendre que, pour cela, le thérapeute quel qu'il soit ne doit jamais dépasser ses attributions et orienter le cas échéant son consultant vers son médecin traitant. En aucun cas il ne sera question de se substituer à la médecine allopathique ou de stopper un quelconque traitement. Que les choses soient claires, le Naturopathe n'a pas vocation à remplacer le corps médical, il n'est pas médecin mais demeure néanmoins un thérapeute ayant reçu une solide formation dans un parcours non académique. Toutefois, la France reste globalement un pays de résistance aux médecines naturelles, empêtrées dans les intérêts économiques aussi bien pharmaceutiques que politiques.

 

D'hier à aujourd'hui, parcours d'une médecine ancestrale

 

Les grandes traditions millénaires de la médecine sont à l'origine de la Naturopathie qui est devenue pour l'OMS la 3eme médecine traditionnelle au monde. Par ailleurs, l'Organisation Mondiale de la Santé recommandait à tous les pays, il y a bientôt 30 ans, d'intégrer la Naturopathie aux systèmes de santé publics. Pourtant, cette discipline est encore aujourd'hui taxée de non-conformisme voire de dérives sectaires par certains et principalement en France. C'est oublier un peu vite les recommandations établies par l'OMS en 1983.

 

Aujourd'hui, dans chaque esprit Naturopathique retenti le nom du grand médecin Grec Hippocrate qui était avant tout un remarquable Naturopathe. C'est pourquoi les praticiens d'aujourd'hui, de par le monde, restent fidèles à son enseignement et au Corpus Hippocratique. Plus proche de nous, c'est en 1902 à New York, que la première école Naturopathique vit le jour sous l'impulsion de Benedict Lust.

Le grand nom de la Naturopathie Française demeure sans conteste Pierre Valentin Marchesseau, fondateur de la Naturopathie contemporaine encore enseignée dans l'hexagone. Il passa 60 années de sa vie à promouvoir, en France et au-delà de nos frontières, cette médecine si chère à son cœur. Les directeurs des grandes écoles Naturopathiques d'aujourd'hui sont, pour la plupart, issus du courant Marchesseau.
 

Définition personnelle de la Naturopathie

 

De par ses origines, la Naturopathie est une médecine éternelle, naturelle, globale et préventive considérant l'individu dans sa totalité physique, psychique et émotionnelle, refusant l'isolement du corps et de l'esprit. Elle fondera son action sur les mécanismes naturels d'autoguérison, l'étude des différents corps composant l'être humain qu'il soit physique, émotionnel, mental ou spirituel.

La Naturopathie n'a pas pour dessein de combattre le symptôme, sa fonction première étant la recherche de l'origine des pathologies seule garante d'une amélioration profonde et durable de la santé. Enfin, "responsabiliser" le consultant face à son état de santé sera pour le praticien une démarche nécessaire et incontournable.

 

En résumé, les pratiques Naturopathiques permettront de régler l'hygiène de vie en passant par différentes cures (préparatoire, de désincrustation et d'harmonisation, pour l'optique rénovée de la Naturopathie) afin de retrouver durablement équilibre, santé et bien être. Des bilans seront établis (iridologique, réflexologique, morpho-psychologique…) afin de connaitre les faiblesses, la force vitale ou la toxémie du consultant. Le praticien veillera à l'équilibre de la santé et du bien être de la personne mais également au renforcement des ses terrains individuels. Pour cela, le Naturopathe utilise uniquement les moyens naturels mis à sa disposition mais par-dessus tout, détermine un mode de vie sain, une alimentation correcte, vitalisante, si possible hypotoxique et personnalisée.

 

Alors, pourquoi cette médecine de fond est elle encore aussi peu connue après 2500 ans d'existence ? Pouvons-nous vraiment qualifier la Naturopathie de médecine "alternative" ? Pour moi il s'agit d'un non-sens et au-delà de toutes dérives péremptoires et économiques, toute personne entreprenant une démarche visant à rétablir sa santé devrait pouvoir bénéficier du meilleur des approches médicales (qu'elles soient naturel ou allopathique) mais également avoir accès à l'expertise de tous professionnels auxquels elle souhaite avoir recours. C'est un droit légitime.

 

Hervé SIREDEY - PSN

Praticien de Santé Naturopathe / Iridologue

Natvital - Lons le Saunier