Comment soigner la grippe, le rhume, naturellement ?

Par cet article je vous propose un dossier réactualisé sur la protection et la conduite à tenir face aux troubles hivernaux (rhume, grippe etc). En effet, dans certaines régions les hivers peuvent être parfois longs et à l'origine de nombreux troubles. Ceci incite à être d’autant plus vigilant face aux erreurs à ne pas commettre et aux gestes simples qui vous permettront de passer un hiver tranquille, à l’abri des virus et autres bactéries. Ne l’oublions pas : Le microbe n’est rien, le terrain est tout, c'est une devise chère aux Naturopathes. Merci Antoine Béchamp pour cette réflexion malheureusement oubliée de (presque) tous au profit d'un réflexe purement symptomatique : j'attends d'être malade pour ensuite traiter le symptôme.

Avant de vouloir soigner la grippe ou le rhume, la meilleure chose est de ne pas l'attraper ! Il existe bien sûr des solutions "anti-grippe et anti-rhume" naturelles, que je vais vous présenter ci-dessous. 

 

C'est comme tout, le naturel n'est pas garanti à 100%, car si vos terrains sont de mauvaise qualité, vous risquez fort d'être l’hôte de celui qui va "aider" à nettoyer votre organisme. La nature est ainsi faite. Maintenant, si vous souffrez subitement de courbatures, que vous sentez la fièvre poindre, que vous avez mal partout... ne vous précipitez pas à supprimer tous les symptômes. Il vaut mieux contrôler certains symptômes comme la fièvre, qui est une réaction naturelle à l'élimination du virus. Couper complètement la fièvre n'est malheureusement pas toujours la meilleure solution, tout du moins, chez l'adulte. La fièvre chez l'enfant doit être surveillée de plus près et encadrée médicalement, si nécessaire.

Les mesures contre la grippe et le rhume, c'est dès maintenant !

1 / Quelques mesures à prendre dès maintenant !

 

1ere mesure :

 

Les vacances sont déjà loin et le changement d’heure à perturbé votre horloge intérieure ! Cette “coutume” n’est pas sans effet sur l’organisme et cette chrono-rupture biannuelle perturbe une fois de plus le rythme biologique de chacun, principalement des plus jeunes et des personnes âgées. Même si nous nous rapprochons de l’heure solaire, la plupart d’entre nous réagirons surtout aux journées plus courtes, au manque de lumière et d’ensoleillement, c’est bien naturel. Malheureusement, il en résulte souvent une morosité qui vous invite insidieusement à vous rapprocher de votre placard pour y trouver de faux amis comme les sucreries, pâtisseries et autre chocolat qui vous "aideront" en cette période plus difficile. Ces gestes répétitifs vont charger votre organisme, affaiblir votre intestin, torpiller votre système immunitaire et embourber vos terrains qui feront, à plus ou moins long terme, le lit des pathologies hivernales. Mon premier conseille sera donc de contrôler la consommation de ces “pseudo-aliments” de compensation.

 

2eme mesure :

 

Petit à petit les journées se font plus fraiches et le chauffage fait sa réapparition dans les foyers. Pensez à ne pas surchauffer vos pièces, utilisez un humidificateur si l’air est trop sec et enfin, pensez à aérer votre maison quotidiennement. Souvenez vous que l’air ambiant est toujours plus pollué que l’air extérieur et que l’environnement intérieur de votre habitation est pauvre en ions négatifs (20 / Cm3 contre 3000 en forêt et 8000 à la montagne). En deux mots : sortez et bougez ! Ne passez pas de la maison à la voiture, de la voiture au bureau et inversement !

 

3eme mesure :

 

Boostez votre système immunitaire ! Pour cela, inutile de vous précipiter dans votre supermarché préféré pour faire le plein de cocktails multivitamines en comprimés ou d'oranges (traitées). En effet, si votre tempérament n’est pas adapté, ces merveilleux étals d’agrumes ne seront pas forcément vos amis, surtout en cette saison. Pour certains, il est bon d'en consommer (de préférence non traités), pour d'autres, ce sera plus délicat ! Le stress, le surmenage ne sont pas bons pour votre capital immunitaire. Ménagez-vous. Vous pouvez trouver sur ce site, d'excellents produits pour votre système immunitaire.

 

2 / Voici donc quelques clés qui pourront vous aider :

 

- évitez le grignotage et préférez des repas bien équilibrés

- veillez à toujours avoir un sommeil réparateur et non perturbé, clé de votre énergie

- buvez suffisamment d’eau

- drainez votre organisme avant l’hiver (radis noir, pissenlit, artichaut, bardane et j’en passe). Votre Naturopathe peut vous aider à déceler les organes qui réclament un soutien et ceux qu'il faut ménager (c'est important)

- ne vous abreuvez pas d’informations négatives, n’entretenez pas la peur (joyau de notre société).

- Un apport régulier en vitamine D tout au long de l’hiver est indispensable, c’est une des meilleures protections contre la grippe. (le cabinet pourra vous en fournir si besoin ou voir dans votre magasin diététique habituel).

- Faites une cure de spiruline, de ferments lactiques (voir le protocole avec votre praticien habituel) et évitez les “actitrucs” vus à la pub ! Consommez des graines germées ou ajoutez du pollen en pelotes à votre alimentation. Les gestes sont nombreux, ne vous en privez pas.

- Apprenez à respirer et pourquoi pas, diffusez des complexes à bases d’huiles essentielles chez vous ou dans votre bureau (renseignez-vous pour ne pas diffuser n’importe quoi, n’importe comment).

- N’hésitez pas à consommer de bonnes graisses, de bonnes huiles, des oléagineux, des poissons gras (attention aux élevages de saumons traités) etc…

- Mangez des avocats, ils sont riches en potassium, magnésium, vitamine B5, fibres…

- Veillez à une bonne hygiène des mains, on le répète mais le faites-vous vraiment ? Vous pouvez vous fabriquer un vaporisateur à base d'eau, d’alcool et d'huiles essentielles et l'utiliser partout pour désinfecter vos mains (secouez avant utilisation, attention aux HE dermocaustiques)

- Ne vous GAVEZ pas durant les fêtes... c'est souvent la bascule vers rhume et grippe

- Il existe également des protocoles homéopathiques pour faire face aux désagréments hivernaux. Voyez avec votre Naturopathe ou votre Homéopathe.

 

Voici quelques exemples :

 

Influenzinum 9CH GRAN : prendre 8 granules tous les 15 jours sous la langue d'octobre à fin mars.

Serum de Yersin 9CH GRAN : prendre 8 granules en alternance avec influenzinum. Même s'il s'utilise majoritairement en curatif comme anti-viral général, il peut être utilisé également dans le cadre de la prévention.

Bryonia, Gelsemium sont aussi des traitements curatifs mais certaines publications les conseillent également à titre préventif.

Pour les états grippaux vous pouvez également vous tourner vers Paragrippe (Boiron).

Allium cepa 5CH : le nez coule comme de l'eau, éternuement, larmoiement...

 

Les conseils sont nombreux et ceci ne représente qu’un extrait des possibilités naturelles qui vous sont offertes. Le schéma et bien sûr incomplet car il peut varier d'une personne à l'autre. Bien sûr, n'hésitez pas à consulter votre médecin si vous le souhaitez.

 

En résumé, bougez et respirez, drainez, buvez, supplémentez, régulez votre sommeil, accordez-vous du temps et prenez soin de vous, choisissez les aliments qui vous feront du bien ! 

 

 

 

Portez vous bien !

Natvital