Ces ondes qui nous polluent la vie !

J’ai été amené ces derniers temps à réfléchir plus largement sur ces ondes qui nous entourent et se multiplient dans l’indifférence générale. J’ai décidé de vous faire partager mon humble expérience en la matière pour que vous puissiez vous aussi agir le cas échéant ! Mon cabinet est préservé depuis longtemps de ce problème, je vous encourage à en faire de même si vous ne voulez pas vivre dans une “maison micro-ondes” !

 

D’aucuns diront qu’il n’existe pas vraiment d’études ayant prouvé la nocivité des ondes, normal quand on connait les intérêts en jeu. A ce sujet, j’ai de plus en plus de mal avec les études pseudo-scientifiques financées par on ne sait qui, c’est pourquoi aujourd’hui j’applique simplement le vieil adage (très Naturopathique de surcroit) : il vaut mieux prévenir que guérir, le doute n’ayant pas de place en matière de santé. Concernant les ondes citons pour mémoire le rapport très rassurant d’une certaine fondation (que je ne citerai pas dans ces lignes) et dont la moitié des capitaux venaient finalement de l’industrie du téléphone !

 

Signalons tout de même que l’Agence Européenne de l’Environnement (entre autres) considère le Wifi comme toxique et qu’il existe bien des études sur la question puisque 1800 nouvelles publications viennent corroborer le fait que les ondes sont nocives pour la santé et que ce problème augmente avec les années. L’OMS a également confirmé les risques de cancer et le CIRC en a déterminé une classification 2B (agent potentiellement cancérigène). Manifestement tout le monde s’en fou, sauf ceux qui en font déjà l’amère expérience ! Nous adultes, n’avons pas toujours connus le wifi, les nouvelles générations seront, elles, logiquement exposées toute leur vie… à méditer.

 

Ce sujet à déjà été abordé dans les newsletters mais je m’aperçois aujourd’hui qu’il faut parfois répéter et répéter encore pour se faire entendre face aux gigantesques “plans de communication” qui sont assénés quotidiennement par les lobbys.

 

Coté technique :

 

Nous avions la 2 puis la 3G et le “progrès” nous amène aujourd’hui à la 4G soit une norme qui permet de télécharger sans fils jusqu’à 100 Mb/S contre environ 2 Mb pour la 3G et 7Mb pour la 3G+. De quoi ravir les inconditionnels du téléphone portable toujours près à télécharger plus et plus vite.

 

Quelques chiffres :

 

- 65.5 millions de français sont équipés de ….74 millions de téléphones mobiles. Il y a donc plus de téléphones que de personnes !!!

 

- 23 millions de foyers ont accès à l’internet haut débit.

 

- Il existe près de 70 000 relais en France émettant des signaux en permanence. Le Territoire de Belfort arrivant en tête des départements ayant le moins d’antennes. Certains préconisent aujourd’hui la multiplication des antennes pour pourvoir en abaisser la puissance, pas si sûr ! Soulignons également qu’il s’agit surtout de la toxicité du signal.

 

Donnons ici quelques exemples pour se faire une idée des mesures :

 

- Le courant électrique de la maison et de nombreux appareils fonctionnent à 50 Hertz.

- Les ordinateurs fonctionnent de 1 à 2GHz

- Les fours classiques à micro-ondes fonctionnent à 2450 MHz (1 MégaHertz = 1 000 000 Hertz)

- Les téléphones portables fonctionnent à 900 MHz (GSM 900), ou 1800 Mégahertz (GSM 1800).

- Le Wifi actuel fonctionne sur 2400 Mhz (portée 100m)… pour ainsi dire, c’est la même fréquence que les fours à micro-ondes.

- En route vers le wifi5 avec bande de fréquence à 5000 MHz (5 GHz) cette fois pour une portée de 10m.

- Des chercheurs viennent de nous créer le wifi le plus rapide du monde avec 237.5 GHz (237500 MHz). Grace à eux, la fibre optique est déjà Has-been !

 

De 300 MHz à 300 GHz nous sommes donc en HF ou HyperFréquences appelées également micro-ondes et utilisées par de nombreux appareils … d’où ma logique de la “maison micro-ondes”.

 

Les seuils :

 

Ils sont fixés par le décret du 2 mai 2002 résultant de la transposition de la directive européenne du 9 mars 1999 et de la recommandation européenne du 12 juillet 1999 qui reprend les limites recommandées par l’International Commission for Non-Ionizing Radiation Protection (Icnirp).

 

En France, les normes ne prennent que certains risques en compte mais ce ne sont pas ceux qui posent problème.


Seuil d’exposition actuel : 41 Volts/mètre – Seuil recommandé par certains scientifiques : 0.6 V/m

 

Venons-en aux faits !

 

Vous êtes électro-hypersensible ? Vous souffrez peut-être d’insomnies, de stress, de fatigue, de maux de tête, de palpitations, que sais-je encore... Je ne dis pas que votre éventuel problème vient des ondes mais allez savoir, l’Anses préconise tout de même de prendre certaines précautions alors que les effets ne sont pas avérés ! Pas clair tout ça !

 

Pour ceux qui souhaitent agir dès maintenant :

 

1 - Supprimer ce merveilleux et pratique wifi et revenez à la technique filaire (ce n’est pas l’âge de pierre non plus). Pour cela, déconnecté votre ordinateur et votre Box du mode wifi. Pensez également que cette dernière émet certainement en Hotspot afin que votre installation serve de relais aux autres. Il faut aussi le désactiver (voir avec votre opérateur). Vous voilà tranquille de ce coté là.

 

2 - Vous avez un four micro-ondes ? Je vous laisse deviner ce qu’il vous reste à faire. Ci-dessous, une petite vidéo qui vous passera peut-être l’envie de regarder tourner le plat dans votre micro-ondes !

 

http://www.dailymotion.com/video/x8csfw_mesures-des-micro-ondes-qui-s-echap_news

 

3 - Vous avez un téléphone DECT ? C’est certainement le cas si votre téléphone est un sans fil. Sachez que cette technologie utilise également les hyperfréquences à environ 1900MHz. Quant à la base de votre téléphone, elle rayonne en permanence dans votre maison sur plusieurs mètres (certains avancent même plusieurs dizaines de mètres). Les DECT sont une des premières causes de rayonnement dans les maisons. Imaginez si votre téléphone DECT « dort » à coté de vous dans votre chambre à coucher !

Depuis les années 80, plusieurs technologies se sont succédées en matière de téléphone sans fil : CT0-CT1-CT1+ // CT2-CT2/CAI-CT3 et DECT. Il n’est pas souhaitable d’aller au-delà du CT1+.

 

Les premières normes (dites analogiques) ont aujourd’hui disparu mais il est encore possible de trouver ce type d’appareils sur internet, sur les vide-greniers et qui peuvent encore fonctionner sur une Box. Il existe également des téléphones ECO-DECT. Sinon, il reste toujours l’option du simple téléphone filaire qui vous offre toutes les garanties.

 

4 - Enfin, vous possédez certainement un téléphone portable, pensez à l’éteindre lorsque vous ne vous en servez pas.

 

5 – Pour les tablettes, utilisez une clé 3G (à débrancher si on ne l’utilise pas).

 

Sachez enfin que pour gagner quelques secondes de téléchargement, la 4G doublera votre exposition.

 

6 - L’alternative CPL (Courant Porteur en Ligne) ? Je vous invite à lire cet article :

 

http://www.greenit.fr/article/materiel/reseau/cpl-attentions-aux-ondes