Mon enfant fait des crises : colère et agressivité !

 

De plus en plus de parents sont confrontés aux crises de colère voire à une agressivité de leur(s) enfant(s). Ceci n'est pas une fatalité et nous allons découvrir dans cet article les éléments qui poussent un enfant à "s'exprimer" naturellement mais aussi les facteurs extérieurs et non naturels qui interviennent directement dans le comportement de celui-ci.

Un enfant s’exprime et les parents en feront rapidement l'expérience ! Il pleure, il cri ? Qu'à cela ne tienne, je vais le laisser pleurer et il va bien finir par se calmer... seulement les enfants ont parfois une endurance à toute épreuve qui prend rapidement le pas sur la patience des parents même les plus résistants ! De plus, l'agitation, les cris et pleures de la nuit vous conduisent rapidement à des lendemains difficiles pouvant aller jusqu'à perturber gravement vos capacités et résultats professionnels. Quoi qu'il en soit, la majorité des parents se laisseront attendrir et malgré toutes les bonnes résolutions, craqueront après 15 mn pour aller consoler leur progéniture... ce qui en soi, est tout à fait compréhensible.

 

Sachons quand même que crier, pleurer et s'agiter et le seul moyen d'expression du nouveau né, il faut donc savoir faire la part des choses et décrypter le message émotionnel ou le caprice d'un mal être physique. Aujourd'hui, nous nous intéressons uniquement au problème de la colère et de l'agressivité chez l'enfant, peut-être le vôtre !

 

Il faut savoir d'abord faire le tri entre colère et agressivité :

 

La colère est une émotion, ayant pour origine une insatisfaction, une frustration. Certains vivent la colère chaque jour car la société contemporaine multiplie les occasions de colère tout au long de la journée. La colère peut avoir plusieurs visages allant d'un simple mécontentement à la véritable fureur, elle peut être aussi ressentie sans forcément mettre une autre personne en cause. Autant dire que la colère est destructrice et celle-ci conduit inéluctablement à l'agressivité dans certaines situations.

 

L'agressivité est un comportement qui fera suite à la colère et qui aura en général pour mission de nuire à autrui . Elle peut être verbale et aboutira parfois à la violence et à la brutalité physique. On pourrait aussi la définir comme une recherche de pouvoir et de domination sur un individu voire même un animal. C'est un phénomène qui est observable chez certains enfants. L'agressivité peut être directe (frapper quelqu'un, balancer des objets, casser) mais elle est parfois plus insidieuse est revêt différentes formes comme la manipulation d'autrui, l'auto-sabotage, toujours remettre au lendemain etc. On peut trouver aussi chez certains enfants des problèmes d’énurésie (pipi au lit) pouvant être en lien avec un comportement.

 

Voici quelques exemples de ce qui pourrait rendre un enfant agressif :

 

- une éducation trop sévère avec tendance à dévaloriser et décourager l'enfant,

- les disputes récurrentes dans le couple,

- Donner trop peu d'attention à son enfant

- Donner trop d'attention à son enfant

- l'instabilité familiale... !

 

Dès son plus jeune âge, l'enfant se lance à sa façon à la découverte du monde, de celles et ceux qui l'entourent mais il nait également avec un tempérament. Ce dernier peut être parfois déjà bien trempé et prédisposer quelqu'un à réagir plus qu'il ne le faudrait. La façon de faire ou d'être des parents n'est pas toujours l'unique responsable face à la réaction d'un enfant. L'hérédité n'est pas absente dans le comportement et tout comme pour d'autres fonctionnements de l'organisme vous avez transmis un bagage héréditaire à votre enfant. Ne culpabilisez pas, il en est ainsi pour tout le monde et se mettre la rate au court bouillon ne changera rien dans l'immédiat. Votre enfant méritera simplement plus d'attention, d'encadrement et sachez qu'il est possible de travailler sur soi tout au long de sa vie pour changer sa façon d'être, de faire, de réagir et de penser. A ce propos, sachez que vous devez être un modèle pour votre enfant, je n'ai donc pas à vous expliquer ce qu'il faudra faire si vous même faites preuve d'impatience, de colère et d'agressivité. En revanche, quand l'enfant devient incontrôlable, il faut envisager sérieusement d'autres pistes comme celle de l'alimentation !

 

En effet, l'alimentation moderne et industrielle intègre de nombreux facteurs capables d'influer directement sur le comportement et la santé de votre enfant. Peut-être ne le savez-vous pas mais c'est une réalité aujourd'hui reconnue ! La question est : voulez-vous offrir le meilleur à votre enfant sur le plan nutritionnel et donc comportemental ? Alors ceci implique également un effort de comportement de votre part...

 

Traquez les phosphates et autres colorants :

 

Phosphates en excès et colorants = TDAH, colère, agressivité

 

Il est possible que votre enfant en mange beaucoup de phosphate étant petit et énormément à partir de la pré-adolescence ! Les phosphates sont partout : dans les sodas, les plats préparés, les barres chocolatées, les charcuteries, les bonbons, les crèmes, les sauces, les biscuits, le fromage fondu bref, tout ce dont votre enfant raffole ! Ils sont très utiles aux industriels au niveau du goût, des textures, de l'épaississement mais trop de phosphates posera problème dans l'assimilation d'autres minéraux importants comme le calcium ou le magnésium.

 

De nos jours, tout va à 100 à l'heure, il faut faire vite, opter pour du "tout prêt" mais ceci à certes, un coût financier mais avant tout il est question de la santé de votre petit. Rogner sur le budget alimentation ne fait qu’accentuer les choses car il n'y a pas de secret, pour vous offrir des prix attractifs, les industriels et la grande distribution doivent, eux, rogner sur la qualité. Il vous faudra donc changer l'alimentation de votre enfant mais également celle de la famille de façon à ne pas "exclure" votre enfant lors des repas... et à vrai dire vous ne vous en porterez pas plus mal car vous aussi êtes peut-être en "overdose" de phosphates. Lorsque vous faites vos courses, il vous faudra lire les compositions et les ingrédients afin de traquer certains additifs, c'est un impératif que personne ne pourra faire pour vous !

 

C'est un réflexe qui devrait être inné chez chacun d'entre nous afin d'éviter d'entasser les produits chimiques et autres indésirables dans notre corps (il en circule des dizaines). Une fois l'habitude prise, vous regarderez la composition de chaque produit, je vous l'assure, et il est parfois surprenant de savoir ce que nous avalons quotidiennement. Évitez tout ce qui est industriel et transformé, optez pour des aliments frais et de bonne qualité, le fait maison c'est idéal ! Je sais, le temps vous manque mais il y a parfois des priorités. On peut aussi apprendre à organiser sa journée pour dégager du temps.

 

Chassez les additifs suivants :  les E322 (émulsifiant) et autre "lécithine de soja, E338 à 341 (acidifiants et anti-oxydants), E450 (émulsifiant), E1414 (épaississant) E1442 (épaississant).

Les colorants ne sont pas en reste : E 102, E104, E110, E122, E129, E211

 

De nombreux produits peuvent participer au TDAH - Trouble de Déficit d'Attention et Hyperactivité chez l'enfant. Il est donc de votre responsabilité d'adultes de veillez à la bonne alimentation de vos petits.

 

 

Gestion méthodique des crises

__________________________  =  Changements positifs

  Correction de l'alimentation

 

 

H. Siredey - PSN