Cholestérol et levure de riz rouge, oui ou non ?

naturopathe iridologue

La levure de riz rouge, c'est quoi ? Cette substance trouve ses origines en Asie. Il s'agit d'un type de champignon microscopique cultivé sur le riz fermenté. Cette levure contient un pigment rouge violacé d'où le nom de levure de riz rouge (ce n'est pas le riz qui est rouge). Cette levure est d'ailleurs utilisée par l'industrie agro-alimentaire comme colorant (viandes, charcuteries...). La levure de riz rouge est aussi utilisée par de nombreuses personnes pour combattre un soit disant cholestérol "dangereux" pour la santé ! N'oublions pas tout de même que le cholestérol est un facteur indispensable au bon fonctionnement de l'organisme et que votre foie le fabrique à 85% !

La levure de riz rouge commercialisée en tant que complément alimentaire est standardisée en monacolines qui en sont les principes actifs notamment la monacoline K. Il s'agit d'une statine inhibitrice de la synthèse du cholestérol, donc de la HMG-CoA réductase, l'enzyme de régulation de la synthèse du cholestérol dans le foie. Cette statine est chimiquement identique à la "lovastatine" utilisée dans les traitements pour faire baisser le cholestérol. A doses identiques, vous aurez, il est vrai, les mêmes effets mais également des effets secondaires... puisqu'il s'agit d'une statine !

 

Selon la Commission européenne et l'EFSA, cette levure "peut prétendre diminuer le taux de cholestérol" à condition d’apporter une dose quotidienne de monacoline K égale à 10 mg. En revanche, au dessus de 10 mg, ce produit passe dans le giron des médicaments soumis à prescription. L'avis  de l'industrie médicale est bien sûr d'éviter de se supplémenter en levure de riz rouge, celle-ci présentant un danger du fait de l'automédication. Certains souhaiteraient d'ailleurs voir ce complément alimentaire réglementé... mais ça vous savez pourquoi !

 

La levure de riz rouge en doses équivalentes pourrait donc entrainer des troubles de types crampes musculaires, fatigue, maux tête ou autres troubles digestifs mais à des degrés moindre. En effet, il faut noter que la levure de riz rouge contient plusieurs monacolines, cet ensemble limite donc les doses de monacoline K. Les effets secondaires sont de moindre importance mais tout de même présents. Personnellement, je ne conseille pas de prendre de la levure de riz rouge sachant qu'il existe d'autres moyens de cibler le cholestérol... si cela est vraiment nécessaire pour vous ! La levure de riz rouge est effectivement moins agressive mais, pour moi, elle n'a rien a faire dans notre pharmacopée bien assez riche et permettant d'éviter les effets indésirables de cette substance. Et quand bien même, tous ces produits sont-ils utiles ?

 

Il est bien sûr vivement déconseillé d'utiliser de la levure de riz rouge parallèlement à votre traitement hypocholestérolémiant habituel. Si toutefois l'idée vous traversait l'esprit de combiner les deux, parlez en à votre médecin traitant.

 

Enfin, notez que les taux de monacoline K contenus dans la levure de riz rouge sont variables, allant de trois fois rien à plus de 10 mg selon les marques. Les étiquettes sont parfois peu explicites et ceci ne garantit pas la présence de monacoline K en quantité suffisante. La pureté des produits n'est pas toujours au rendez-vous non plus. En résumé, comme vous l'avez compris, je ne suis pas vraiment pour ce complément alimentaire. C'est un avis personnel, chacun est libre de ses choix.

 

Ne pas prendre de levure de riz rouge si vous souffrez de problèmes hépatiques ou rénaux et bien sûr en cas de grossesse ou d'allaitement. Là aussi vous devriez consulter votre médecin avant de prendre ce supplément, si vous souffrez de certains troubles.

 

En résumé, arrêtez d'enrichir les laboratoires de produits naturels (peut-être bienveillants à votre égard ?) qui vendent de la levure de riz rouge. Remarquez, ils ne font que répondre à une demande ! En revanche, ils vendent d'autres produits susceptibles de vous aider. Utilisez des compléments alimentaires moins problématiques que cette levure si vraiment le cholestérol est un problème pour vous. Revoyez votre mode de vie et lisez les ouvrages intéressants d'une cohorte d'experts dissidents que personne ne veut écouter...et pourtant ! Ceux-ci vous feront peut-être changer d'opinion sur le cholestérol !

 

J'entends encore parfois certains professionnels de santé interdire les œufs sous prétexte qu'il sont bourrés de cholestérol... !!!

 

J'ai envie de terminer cet article en ces mots : Cholestérol... si vous saviez... !

 

 

Amicalement

Hervé siredey