La détox pour vivre mieux !

 

La médecine naturelle millénaire nous enseigne que si nous sommes malades, c’est que notre organisme est empoisonné par des toxines et des toxiques en excès et que la maladie n’est que la résultante des efforts naturels pour évacuer les déchets en vue de rétablir la santé. Mais, à bien y regarder, il n'y a pas que ce que nous avalons qui empoisonne notre être...

Version Podcast Audio de l'article, à écouter partout !

La toxémie, c'est quoi ?

La toxémie concerne le passage des toxines dans tout l'organisme (sang, lymphe, tissus, cellules etc) par insuffisance d'élimination émonctorielle. L'origine de la surcharge est à la fois interne et externe à l’organisme. En effet, une partie des éléments à éliminer de l’organisme est constituée par l’usure des tissus eux-mêmes. Le corps doit éliminer les cellules usées comme les cadavres des globules rouges par exemple. Mais, la plus grande partie des toxines provient de la dégradation des aliments. Ceux-ci sont transformés en particules assimilables par l’organisme afin de fabriquer les matériaux dont il a besoin tout en débouchant sur la production de déchets qui doivent être évacués quotidiennement. Si nous prenons le simple exemple d'un intestin qui fonctionne mal, il y aura accumulation, putréfaction et empoisonnement de l'organisme par ces déchets stagnants.

 

Bien sur il existe aussi les toxiques qui se trouvent dans les aliments sous forme de colorants, de conservateurs, de résidus chimiques, de pesticides, de polluants divers etc. Nous respirons aussi des polluants, nous en appliquons sur notre peau via les cosmétiques. C'est donc plusieurs dizaines de ces produits qui circulent en permanences dans notre corps.

 

Quand il y a trop de déchets en accumulation, l’organisme essaie parfois de court-circuiter le processus en enkystant les déchets non éliminés. Les problèmes pulmonaires comme la toux peuvent indiquer que les poumons tentent de se libérer de substances indésirables. Les grippes, les rhumes peuvent être considérés comme des signes d’élimination. Dans le cadre cutané, certains problèmes dermatologiques sont aussi des signes d'élimination. Finalement, ces manifestations sont le résultat des efforts de l’organisme qui organise son nettoyage.

 

Le corps possède des émonctoires, c’est-à-dire des organes qui filtrent et éliminent les déchets :

 

- foie, intestins, reins, peau, poumons, utérus

 

Si les émonctoires fonctionnent bien et qu'il n'existe pas vraiment de surcharge, tout est normal. Lorsque la production de déchets excède les capacités émonctorielles, les toxines s’accumulent et préparent le lit des maladies futures. Les possibles effets d'un organisme surchargé : asthénie, maux de tête, manque d’allant, digestion capricieuse, constipation, insomnies, problèmes cutanés, nervosité, inflammations etc.

La cure détox ?

Une cure de détox vise à libérer l’organisme des déchets accumulés tout en dégageant les voies d’élimination. Pour ce faire, c’est la force des plantes (voire la "toxicité") alliée à la force vitale, qui forme le duo thérapeutique ou préventif. Les plantes, les compléments ou techniques utilisés agissent en symbiose avec l’organisme.

 

Les cures de détox se font idéalement au printemps et à l'automne et pourquoi pas après les fêtes, celles-ci étant souvent source d'exagération voire de dépravation. Votre thérapeute peut bien sûr vous aider dans votre démarche et vous orienter de façon personnelle vers une cure adaptée via un bilan détaillé.

 

Ne croyez pas cependant que la pollution de l'organisme soit uniquement d'origine alimentaire. Avec notre monde moderne, de nombreux facteurs entrent en jeu : comme je l'indiquais précédemment, les pollutions atmosphériques et les cosmétiques participent largement à ce processus. Viennent s'ajouter à la liste, les pollutions électro-magnétiques (c'est une réalité qu'on ne peut plus ignorer), l'eau (potable mais guère buvable selon sa provenance), les traitements qui se multiplient, mais aussi la pollution visuelle et auditive (TV, environnement visuel proche, bruit...) pour certains lieux de vie néfastes.

 

Pour terminer, nous en arrivons forcément au stress, aux soucis, aux peurs, aux colères, qui, par leur impact émotionnel, perturberont à leur tour le bon fonctionnement des émonctoires... et conduiront, par exemple, certains individus à des phénomènes de compensation alimentaire !

 

Certaines pollutions psycho-émotionnelles critiques peuvent être à l'origine de troubles sérieux. La boucle est donc bouclée entre l'aspect purement physique, énergétique et psycho-émotionnel. Comme quoi, la détox selon moi, concerne tous les étages de l'être humain et ne tient pas que dans une simple gélule de plante(s). Chaque maillon du mode de vie et du comportement compte, ce qui rend complexe l'équilibre de chaque individu dans le monde d'aujourd'hui.

 

 

 Amicalement

Hervé Siredey