Hypnose et activité cérébrale

hypnose jura

Depuis maintenant plus de 20 ans, les études ont démontré, grâce aux techniques modernes d'imagerie, que l'activité du cerveau pouvait être modifiée en état d'Hypnose. Il a donc été possible de déterminer les zones cérébrales actives et ainsi prouver que l'Hypnose est un état du cerveau.

 

Version podcast audio de l'article, à écouter partout !

 

Le mot Hypnose a peut-être tendance à vous évoquer des images de sujets prenant part à des activités parfois étranges lors de spectacle, comportement qu'ils n'imagineraient même pas avoir à l'état conscient. Mais plus sérieusement, au cours des dernières décennies, les études scientifiques sur l'Hypnose ont commencé à identifier comment cette approche peut modifier certains processus tels que la mémoire ou la perception de la douleur. Selon un rapport, les suggestions hypnotiques régulent l'activité dans certaines régions du cerveau et peuvent aider à gérer les conflits cognitifs.  

 

Voici un exemple bien connu de conflit cognitif : une personne tente de nommer la couleur de l'encre utilisée pour imprimer des lettres (par exemple le mot ROUGE est écrit en BLEU) et qui énonce de ce fait une couleur différente. Lors de ses travaux, l'équipe du Weill Medical College de l'Université Cornell a démontré que l'Hypnose pourrait être utilisée pour réduire ce conflit chez les personnes hautement hypnotisables. Dans ce travail, ils ont utilisé l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) et les lectures à partir d'électrodes sur le cuir chevelu pour surveiller l'activité cérébrale alors que les sujets accomplissaient leur travail sur la désignation de l'encre utilisée. 

 

Les chercheurs ont également donné aux différents sujets des suggestions post-hypnotiques pour interpréter des mots en couleur mais en charabia, afin de leur permettre de se concentrer davantage sur la couleur de l'encre que sur les mots. Les personnes hautement hypnotisables ont été plus précises et ont eu des temps de réaction plus rapides que les sujets précédemment identifiés comme étant moins sensibles à l'Hypnose. Les données d'imagerie ont démontré que les sujets hypnotisables avaient une activité cérébrale réduite dans les deux aires visuelles et le cortex cingulaire antérieur qui est impliqué dans la surveillance des conflits. 

 

Ainsi, les auteurs ont pu en conclure que ces résultats renseignent sur le fait que la suggestion affecte le contrôle cognitif en modulant l'activité dans de zones cérébrales spécifiques.

 

Nous savons aujourd'hui que tout le monde est hypnotisable car il s'agit d'un état naturel du cerveau. Nous sommes en hypnose plusieurs fois par jour sans nous en rendre compte.

 

Je dirais qu'il existe 3 grands groupes :

 

Groupe 1 - les personnes hautement hypnotisables qui représentent environ 15% de la population (les préférés de Mesmer pour ses spectacles).

 

Groupe 2 - les personnes hypnotisables qui représentent 70% de la population, le plus grand nombre.

 

Groupe 3 - Les "dure à cuire" qui représentent les 15% restant et pour lesquels il faudra prendre un peu plus de temps.

 

hypnose jura